MALEMORT - Ball Trap

Catégories : Chroniques
malemort2.jpg

Malemort n’est plus un groupe inconnu de la scène métal française, et c’est avec plaisir et curiosité que j’ai écouté leur dernier et deuxième album Ball Trap, sorti sur la toile en novembre 2016 et dans les bacs seulement à partir du 23 juin 2017.

 

En ce moment, la mode est au vintage et on se doute que Malemort a succombé à cette vague. On retrouve un amour des années folles qui sont des amours d’années si vous craquez pour les mauvais garçons et les courses-poursuites en traction avant. L’artwork est plaisamment baroque voir rococo et on le verrait bien comme vitrail d’une salle de bain de maison close.

J’ai mis mon fume-cigarette au bout de mes longs gants de satin et j’ai écouté Ball Trap, alanguie sur un sofa.

 

Xavier MALEMORT écrit en français et j’avoue être plus sévère avec les groupes qui choisissent de rester fidèles à notre langue. Il faut qu’en plus de la musique le texte vibre sans être niais. Ce qui n’est pas si simple en fait, notre langue n’étant pas très “rock”, et j’ai eu l’agréable surprise de comprendre les textes et de les trouver bien écrits.

 

La voix de Xavier est parfois un peu trop grave à mon goût, ce qui lui fait perdre son audibilité. Les intros sont bien pensées et nous permettent à chaque fois de rentrer dans le morceau de manière originale. Les textes sont conçus comme les chapitres d’un livre et nous racontent l’histoire d’un jeune homme n'ayant pas fait le choix d’une vie tranquille.

Le vocabulaire est bien choisi et est mis en musique avec talent. Les refrains savent rompre le rythme des morceaux et relancent leur intérêt par leur originalité.

 

Cet album n’est pas dans un style, mais dans tous les styles qui plaisaient au groupe. Ils se sont fait plaisir en sortant des boîtes, et je vous confesse que je n’ai eu aucune envie de les y remettre de force. Oui il y a des morceaux plus hard, d’autres plus thrash, d’autres rock etc, mais est-ce vraiment intéressant comme propos? Ces monte-en-l’air de la musique savent mettre en valeur ces textes bien ciselés en nous proposant des rythmes différents pour chacun.

 

C’est un disque vivant que l’on ne peut écouter d’une oreille distraite. Il est exigeant et nous demande toute notre attention. Il est rare qu’un album aussi vite écrit soit aussi bien réalisé.

Chronique par Cynthia


Par Cynthia - 22/06/2017

Commentaires

Pas de commentaires sur cette article !