Beyond The Dust – Khepri

Catégories : Chroniques
BeyondTheDust2.jpg
Beyond The Dust, groupe que nous vous avions présenté en 2010 (Il me semble), avec leur premier EP New Dawn, a en 4 ans beaucoup évolué. Surtout depuis que sa line-up a vu le départ de beaucoup de membres, dont les 2 chanteurs qui donnaient une particularité très intéressante à leur musique.

Cependant, ces changements n'ont en rien entravé la qualité de leurs compositions, et de l’exécution, comme les Beyond The Dust nous le montrent avec ce nouvel album attendu depuis un bon moment. Le groupe nous avait déjà mis l'eau à la bouche avec la révélation de leur titre Last Breath il y a un an. Ce morceau très bon, nous présentait un nouveau chant très efficace avec le style musical. Andrew, nouveau chanteur, manie le chant clair ainsi que le growl avec aisance, sans nous rappeler des influences venues de Spencer, chanteur de Periphery.

17 Novembre, Khepri est enfin sorti. Après avoir sorti le CD de sa pochette au visuel sympathique et cartonné, l'écoute de l'album avec comme thématique la vie après la mort se fait avec aisance. Les morceaux s’enchaînent et ne se ressemblent pas, comme on aurait pu un peu le reprocher sur leur ancien EP. Ce voyage au delà de la mort se fait tout en douceur, une douceur qui vous titillera la prostate.
Tantôt déchaîné avec par exemple Silence of Sorrow, tantôt un peu plus reposant avec Relief, Khepri vous donne envie d'enfoncer le bouton « repeat » pour vous balancer encore plus de patate par les oreilles. L'album est constitué d'un featuring avec Aaron Matt sur le titre After The Light, d'une instrumentale avec Zero et d'une fin d'album dont je parlerai plus bas.

Outre les influences certaines de Periphery aussi bien vocalement que musicalement, on retrouve aussi des passages sentant le Meshuggah, précurseurs du style Djent, que manie avec brio nos français fans d'AWOUEILLE (Pour ce délire, rendez vous sur leur page facebook).

Dernier morceau ou plutôt derniers morceaux, The Edge Of Earth And Sea se décompose en 3 parties. La première nous introduit au voyage d'un personnage quittant le monde des vivants pour monter au ciel, faisant ses adieux. La seconde partie, instrusmentale, nous amène sur la 3e, l'arrivée dans l'autre monde de notre héros, retrouvant une nouvelle famille, et se sentant libre. Un voyage que je vous conseille vivement d'écouter.

Dans le style progressif et précisément Djent, Khepri est un album à avoir absolument. Les Beyond The Dust se sont donnés à fond et ça se sent. L'attente fut longue mais le résultat est là, et tous les amateurs de ce style seront aux anges.

Note : 19/20. Sans fausses notes.

Par Alexis - 24/11/2014

Commentaires

Pas de commentaires sur cette article !