Logo Radio Metal Sound

The Shiver - Adeline - Chroniques

Adeline.jpg
Amateurs de groupe de metal à chanteuse: Bonjour ! Aujourd’hui on va parler des italiens The Shiver et de leur album “Adeline” sorti en avril 2017.

The Shiver n’est pas un groupe de Metal Symphonique comme le veut la plupart des clichés sur ce style, mais plus un Heavy un peu crado nous rappelant un peu le Gothic Metal. Mais, soyons clair, il n’y a que le son de la disto des guitares qui se veut sale ; le reste est très lyrique et très mélodieux. Le chant très envolé de Federica Faith Sciamanna aidant un peu.

Le groupe nous jouera un son qui ne sera pas sans rappeler un bon album de Sentenced mais à la place du chant rocailleux de Ville Petteri Laihiala nous aurons le droit au chant limite charmeur voire même parfois plus torturé de la chanteuse. Mais donc où est la nouveauté si le groupe nous rappelle directement un autre ? Et bien justement The Shiver apporte avec soin des sonorités électroniques, qui, tapies dans chacun des morceaux, installent une atmosphère quelque peu oppressante, qui contraste avec le chant lumineux de la chanteuse.

Cette atmosphère grimpera d’ailleurs progressivement tout au long de l’album avec des parties de guitares aux mélodies malsaines de plus en plus récurrentes jusqu’à atteindre leur apogée sur les deux derniers morceaux. Miron-Aku nous fera découvrir un chant complètement possédé par le démon qui nous surprendra tel le screamer d’un bon film d’horreur et Electronoose, se voudra quant à lui instrumental et très électro donc attention : les surprises se cachent à la fin de l’album. De quoi perturber le ressenti général qu’on avait pu avoir à l’écoute des titres précédents. Et cet effet n’en est pas moins génial ! Car lors de ma première écoute je fus complètement chamboulé par un tel changement ; j’adore quand le groupe arrive à vous faire sortir de force de la bulle de confort dans laquelle vous vous étiez réfugiés.

Mais bon pouvons-nous réellement parler de bulle de confort quand le groupe vous installe cette atmosphère un peu sombre (mais non dérangeante) ?

Bref, un groupe surprenant là où on ne s’y attendait pas ! Un point qui sait faire mouche et qui est des plus déstabilisant ; une bonne prise de risque !

Mais qu’en est-il des 9 autres titres ? Se ressemblent-ils tous ?

L’ambiance ténébreuse n’étant pas omniprésente et ne s’immisçant que petit à petit dans notre dos ; on peut être tenté de répondre oui lors de la première écoute. Mais ce n’est qu’aux suivantes que l’on découvre, tel un jeu de piste, tous les indices laissés par le groupe pour nous prévenir de cette montée finale ! Mais encore faut-il que vous ayez tenu jusqu’à là. Car tous les goûts étant dans la nature, il n’est pas certain que vous serez enclins à retenter l’aventure

Pour conclure, l’album est excellent pour les fans de Gothic Metal et de groupe de Metal à chanteuse. Il n’est certes pas très original, car je suis sûr qu’il saura vous rappeler quelques groupes actuels de Gothic Metal, mais pour un profane tel que moi, il a su me toucher et briser toutes mes illusions jusqu’à la fin… Une belle découverte et un album qu’il m’arrive de réécouter des heures durant !

19/20


Par Gauvain - 22/12/2017
Not On Air

Pas de direct


Derniers titres

Cover Cover
{{ track.title }}
{{ track.artists }}
{{ track.dateofdiff | date:'HH:mm:ss' }}