Logo Radio Metal Sound

Sons Of Apollo - Psychotic Symphony - Chroniques

Sons of apollo.jpg

Amateurs de Prog bonjour ! Si vous suivez l’actualité vous savez que Mike Portnoy a enfin créé un projet avec Derek Sherinian (ex-Dream Theater) nommé Sons Of Apollo ! On peut ajouter Ron "Bumblefoot" Thal, Billy Sheehan et Jeff Scott Soto au projet. Un bon petit programme en perspective donc. Mais imaginez deux anciens membres de Dream Theater dans le même groupe de Metal Progressif, on est donc en droit de se demander si le groupe va ressembler au Dream Theater de l’époque (question que l’on s'était déjà posée lors de la création de Liquid Tension Experiment par Mike Portnoy, Jordan Rudess et John Petrucci de Dream Theater et Tony Levin en 1998) . Mais ce serait tomber dans l’amalgame et dénigrer le travail de composition de Derek Sherinian et de Mike Portnoy en premier et la patte de leurs acolytes en second qui sont en tout point remarquables.

Bref, Sons of Apollo nous livre avec Psychotic Symphony un album perturbant… Une fois vous sombrerez dans le Metal Progressif, avant de plonger dans du Rock'N'Roll pur et dur voire même du Groove Metal, le tout sur des refrains ultra catchy. Mais quel est donc ce gloubiboulga savoureux qui apparaît progressivement dans mes oreilles ! Cela faisait longtemps que je n’avais pas entendu un album aussi resplendissant que celui-ci dans le Metal Progressif.

Vous serez ainsi comblés par l’entremêlement des styles qui collent parfaitement entre eux pour vous livrer une musique puissante et énergique entrecoupée par des interludes plus planant. Mais bon sang, qu’est-ce que ça fait du bien d’avoir un album aussi soigné et décoiffant à la fois. Il sera en effet étonnant de voir des fans de Rock ou de Groove Metal prendre plus leurs pieds que les fans de Metal Progressif notamment sur Alive, très orienté Rock Fm voire même Metal Alternatif, Divine Addiction, où le Rock Progressif des années 80 se mêle au Metal Progressif d’aujourd’hui, ou encore Sign of The Times, et son délicieux riff ravageur (attention à vos cervicales ! Conseil d’ami).

Que vaut vraiment cet album ? Devons-nous le juger comme un énième groupe de Metal Progressif prêt à concurrencer les ténors du genre ou comme un groupe de Metal groovy au possible ?

Et bien la tâche est épineuse, on ne dirait pas que le groupe a une réelle direction artistique en tête à part celle de leur faire plaisir et de nous faire plaisir. Certes le Metal Progressif a une part importante dans cette œuvre mais est-ce qu’il doit pour cela éclipser les autres aspects? Je pense que Sons of Apollo est donc plus apte à se faire juger comme un groupe de Metal au sens le plus large possible. Un Metal complexe, certes, mais embrassant tellement d’horizons qu’il faut juste le savourer pour ce qu’il est : un Metal accrocheur et technique.

Finalement, cet album se révèle-t-il transcendant ? Est-il original au vu de tout ce qu’on a pu entendre ces dernières années ?

Et bien l’album pourrait ne pas plaire à tout le monde malheureusement. En effet, chacun trouvera son mot à dire à propos de cet album et il aura peut-être raison. Mais avant cela je conseillerais tout de même d’oublier les noms des musiciens et de se focaliser plus sur la musique qui en résulte. Pour rebondir sur l’originalité, je dirais que l’album réserve plutôt de bonnes surprises qui n’attendent que vous pour être découvertes.

Je pourrais ainsi recommander cet album à n’importe quel fan de Metal attiré par le Groove, les refrains entêtants et les mélodies parfois alambiquées chères à nos amis progueux. Ces derniers se demanderont peut être, et à juste titre, si l’album qu’ils viennent d’entendre aurait pu être le tout nouveau de Dream Theater si Mike Portnoy et Derek Sherinian étaient restés ensembles dans le groupe durant toutes ces années… Mais bon à quoi bon ressasser le passé, envisageons plutôt l’avenir radieux qui s’annonce à nous avec l’apparition de nouveaux groupes de qualité !

18/20


Par Gauvain - 27/10/2017
Not On Air

Pas de direct


Derniers titres

Cover Cover
{{ track.title }}
{{ track.artists }}
{{ track.dateofdiff | date:'HH:mm:ss' }}