Logo Radio Metal Sound

PROPHETS OF RAGE "Prophets of rage" - Chroniques

por.jpg
Prophets of Rage est un groupe d’Ex ! Formé à Los Angeles en 2016 par deux ex-Public Enemy (Chuck-D et DJ Lord), un ex- Cypress Hill (B-Real) et trois ex-Rage against the Machine (Tom Morello, Tim Commerford et Brad Wilk), Prophets of Rage a pour objectif de faire entendre sa voix contre l’investiture de Donald Trump. 

Dès mai 2016, le groupe entamera une série de concerts dans le nord-américain accompagné par des associations d’action sociale. Cette tournée officialisera la naissance du groupe et comme le succès est au rendez-vous à chaque date, l’album sortira dans la foulée. Prophets grave dans le dur, et dans les textes, son besoin de voir un monde plus décent et plus humain. 
Alors il faut crever l’abcès de suite : Prophets of Rage, c’est du Rage against the Machine sans Zack de la Rocha ? Tout d’abord il est important de préciser que Zack de la Rocha a décliné l’invitation des autres membres de P.O.R. et n’a pas été exclu de ce projet. Ensuite il est évident qu’avec l’identité forte du jeu de Tom Morello, il y a des similitudes avec RATM sur plusieurs titres. A la première écoute, la voix énervée et tranchante de Zack de la Rocha est celle que l’on a en tête et qui nous manque forcément mais le menu proposé par cet album nous emmène vite ailleurs : 

Entrées  
- « Radical Eyes » : premier titre de l’album, presque un échauffement, une présentation des membres de groupe.  
- « Legalize me » : le titre le plus simple (mais efficace) de l’album. On imagine aisément un bœuf qui tourne à l’enregistrement.  
- « Smashit » ou « Hands Up » : échauffer bien les genoux et commencez doucement à sauter, les mains en l’air bien sûr ! - « Who owns who » : la fusion s’est faite entre les membres du groupe. 

Plats 
- L’incontournable « Unfuck the World » : « The » titre qui a retourné nombre de spectateurs lors de la tournée américaine tout comme au Hellfest 2017. 
- « Take me higher » : si vous avez des envies de funk bien roots… faites-vous plaisir. 
- « Living on the 110 » : le titre et surtout le riff qui vous martèleront la tête jusqu’au soir ! 

Desserts « spécialités Morello » 
- « Hail to the Chief » : le titre qui aurait pu être sur le premier album de RATM tant sa conception transpire le Morello. 
- « Strength in Numbers » : un riff à base de caquètement de poule ! Exceptionnel de folie. 
- « Fired a Shot » : la signature Morello/Commerford, gros riff de basse en premier plan et sifflements de gratte pour les couplets et refrains. 

Il faut tout manger, il n’y a rien à laisser ! Sans être une copie de RATM, cet album nous envoie pleins feux les fondamentaux, qui nous ont fait aimer ce groupe au début des 90’ : une section rythmique simple, avec moins d’effets, mais qui ronronne d’enfer et le jeu extraterrestre de Morello avec sa palette exceptionnelle de sons. La symbiose est immédiate avec les interventions de DJ Lord et les deux voix (l’une grave, l’autre plus aiguë). Quel bonheur d’avoir des chants qui se complètent si bien et d’avoir des textes qui ne se résument pas à quatre phrases tournées en boucle. 
Prophets of Rage (titre de Public Enemy) est né en réaction à une situation politique mais pourrait bien s’établir dans la durée. L’impatience m’habite ! Il faudra attendre le 10 novembre au Zénith de Paris pour se dérouiller les articulations en sautant comme un cabri (vieux cabri, mais cabri quand même…). 

Note : 18/20

Par Eric - 25/09/2017
Not On Air

Pas de direct


Derniers titres

Cover Cover
{{ track.title }}
{{ track.artists }}
{{ track.dateofdiff | date:'HH:mm:ss' }}